Sous les couleurs belges

1955   Un Wing supersonique

La guerre de Corée montre clairement que le Thunderjet ne fait plus le poids face aux appareils du bloc soviétique.  En décembre 1954, Le F-84F Thunderstreak est présenté par l'USAF à Bentwaters aux responsables des membres de l'OTAN qui le choisissent immédiatement pour équiper les forces aériennes de l'Alliance.  C'est encore dans le cadre du MDAP (Mutual Defense Assistance Program) que la Force Aérienne belge reçoit ses F-84F.

Le 17 août 1955, les premiers F-84F du 2ème Wing destiné à la 3ème Escadrille se posent à Florennes pilotés par des aviateurs de l'USAF et le 30 août 1955, le Major Aviateur Branders et le Capitaine Aviateur Laloux sont les premiers pilotes belges à franchir le mur du son au-dessus du territoire national à la vertical de Florennes.  La Force Aérienne belge devient supersonique.

Débarquement d'un F-84F
Débarquement d'un F-84F

 

La livraison de ces avions se fait de deux manières différentes.  Une partie est transportée à bord de cargos ou de porte-avions convertis comme le CVE 58 "Corregidor".  Ils sont débarqués à Rotterdam puis acheminés par la route vers la société Avio-Diepen situé à 25km du port et qui est chargée de les reconditionner.  Après avoir été "acceptés" par des pilotes militaires néerlandais, ils sont convoyés vers la Belgique.  Les autres sont livrés par air via le Danemark dans le cadre du programme Hi-Flight.  Beaucoup de ces avions portent encore les cocardes américaines et certains ont la queue peinte en rouge afin de faciliter les recherches en cas d'accident dans les régions enneigées.  La force aérienne belge reçoit 197 F-84F entre 1955 et 1957.

Malheureusement, en 1960, chaque Wing de la Force Aérienne doit, pour des raisons budgétaires, se séparer d'une escadrille.  en conséquence, la 3ème escadrille à la feuille de houx disparaît.

Retour de mission
Retour de mission
AMF en Turquie
AMF en Turquie

 

 

Les escadrilles de Florennes vont utiliser le F-84F pendant de nombreuses années.  Au fil des ans, il devient un avion de mûrissement sur lequel les pilotes acquièrent de l'expérience avant de passer sur les F-104G de Beauvechain ou de Kleine-Brogel.  Environ 350 pilotes belges prennent les commandes de cet avion mythique.  Quelques uns réalisent des démonstrations en vol et gagnent une réputation internationale, entre autres, le Capitaine Aviateur Moriamé, le Major Aviateur Marette et l'Adjudant-Chef Aviateur Dupont.

Veuillez tenir compte des renseignements à fournir dans la rubrique ACCES pour accéder au Musée.