Sous les couleurs belges

1951   L'ère de l'aviation à réaction

La guerre de Corée et les tensions entre les deux blocs incitent les pays occidentaux à accélérer leurs programmes de modernisation des forces armées. Selon le principe qui veut que les nations les plus riches aident les moins bien nanties, le Congrès américain adopte le programme d'aide militaire aux membres de l'Alliance Atlantique connu sous le nom de Mutual Defense Assistance Program ou MDAP. Par ce programme, les Etats-Unis fournissent gratuitement (en prêt) les avions, à charge pour les nations bénéficiaires de les utiliser, de les entretenir et de les restituer en bon état le moment venu. C'est dans ce cadre que la base de Florennes va recevoir en 1951 les premiers avions à réaction de fabrication américaine: les F-84E Thunderjet construits par la firme Republic.

 F-84G en ligne
 F-84G en ligne

Le 03 juin 1951, au cours d'une cérémonie officielle organisée à Melsbroek, le Major Lallemant, le Capitaine Bouzin et le Lieutenant Brosens prennent possession des premiers F-84E Thunderjet et les convoient vers Florennes.  Ces avions utilisés dans le rôle de chasseur-bombardier atteignent la vitesse de 1000 km/h.  Au total, 21 F-84E immatriculés de FS 1 à FS 21 sont livrés et équipent la 1ère, 2ème et 3ème Escadrilles de Florennes.

La conversion n'est pas aisée car cet appareil n'existe qu'en version monoplace.  Pour faciliter la transition du Spitfire vers le Jet, les pilotes effectuent  une  conversion   sur Meteor biplace pour s'habituer au moteur à


réaction avant de passer sur le Thunderjet.  Cette procédure est lourde et complexe.  La livraison de T-33 et la formation des pilotes aux USA vont résoudre le problème de la transition sur Jet.

En avril 1952, les F-84E sont remplacés par les F-84G plus performants.  Ils sont assemblés au Danemark et convoyés par des pilotes belges vers différents aérodromes du pays.  Au total, 212 F-84G voleront sous les couleurs belges.  Le 2ème Wing compte 3 escadrilles dotées de 25 avions chacune.

Ancien et nouveau hangar (zone Juzaine)
Ancien et nouveau hangar (zone Juzaine)

L'avion est moderne mais les installations sont très vétustes, beaucoup datent encore de la période allemande et portent toujours au murs, outre les meurtrissures laissées par les éclats de bombes, mais aussi des instructions dans la langue des utilisateurs précédents.  De nouveaux hangars sont construits dans la zone de Juzaine et de Corenne pour installer plus confortablement les escadrilles de vol.  Un dispersal est accolé à chaque hangar.  La maintenance n'est pas en reste et quitte ses anciennes installations du taxi sud pour s'implanter dans un nouveau hangar érigé à l'emplacement de la ferme du Bois Doyen qui du être démoli.  Enfin, la grande piste est utilisable, ce qui améliore grandement la sécurité des vols.

Veuillez tenir compte des renseignements à fournir dans la rubrique ACCES pour accéder au Musée.